Vanessa et Fatoumata à l’Usine de Tournefeuille

Classé dans : Paroles de Jeunes, Retours sur | 0

Une sortie à l’Usine de Tournefeuille – Centre des Arts de la Rue et de l’Espace Public – a eu lieu le samedi 8 juin dernier. Les jeunes étaient invités à participer à un atelier mené par les membres de la compagnie Ktha, puis à visiter les locaux de l’Usine. La journée se clôturait par un spectacle joué par les comédiens rencontré le matin.

Comment s’est déroulé l’atelier avec le metteur en scène et les comédiens de la compagnie Ktha ?

Fatoumata : on devait dire toutes les phrases que les adultes nous disent et qui nous saoulent. On s’est pas retenu, on a dit tout ce qui nous saoulait ! Le metteur en scène a écrit au moins cinq pages ! Ensuite les comédiens ont dit le texte qu’on avait écrit («mise en voix»).

Vanessa : Et comme le metteur en scène a écrit tout ce qu’on a dit, même ce qu’on ne pensait pas qu’il écrirait, j’ai été surprise quand les comédiens ont dit «Vanessa tu dois apprendre à manger des légumes» !

F : Ensuite c’est nous qui l’avons lu…

V : On s’est inspiré de ce qu’avaient fait les professionnels, de leur manière de lire à plusieurs. A la fin j’ai demandé à une comédienne « au théâtre est-ce qu’on peut surmonter toutes ses peurs ? ». Elle m’a répondu « il y a deux sortes de peurs, le trac et les peurs personnelles. Le secret c’est de mélanger les deux, c’est comme si ça s’annulait, et toutes les peurs disparaîssent.» Ca m’a marqué et ça m’a bien aidé.

Qu’avez-vous retenu de la visite de l’Usine ?

F : J’ai adoré toute la visite ! On est rentrés dans la costumerie. Et puis on a visité les ateliers de création de stop motion et de dessin animé. C’était hyper réaliste, je ne savais pas que ça se faisait comme ça ! J’étais impressionnée parce qu’il y avait plein de créations fantastiques dans toutes les pièces, des choses que je ne pensais pas voir.

V : C’était impressionnant de voir les momies (mannequins) !

F : Ah oui, la vielle femme, tu disais «c’est ma meilleure amie» (rire). J’ai aussi aimé le cheval en fer. Il parait que les costumières peuvent même créer sa peau avec du tissu. On s’est bien amusées, les autres ils ont tout râté. En plus Tristan (accompagnateur bénévole) nous a payé un chocolat chaud, c’était vraiment gentil de sa part.

Et le spectacle que vous avez vu le soir ?

F : Le spectacle était bien mais j’ai pas tout compris…. Quand les comédiens me regardaient je ne pouvais pas m’emêcher de sourire.

V : Moi j’étais intimidée quand ils me regadaient !

F : J’étais impressionnée parce qu’il y avait vraiment beacoup de texte. En plus jusqu’au dernier moment ils ne savaient pas qui d’entre eux allaient jouer : ils ont tiré à la courte paille devant nous ! Et aussi on s’est pas rendu compte que les gradins bougeaient, seulement à la fin quand on était tous rapprochés les uns des autres !

Après avoir vécu cette journée avez-vous un conseil à donner aux jeunes de votre âge ?

F : Je trouve que c’est une expérience très intéressante et que tout le monde devrait venir !!

V : Avant de penser que ça va être nul, il faut essayer !! Moi je ne m’attendais pas à ça. Par exemple je n’avais pas compris que c’est nous qui allions écrire un texte tous ensemble. Et c’était super.