Des étudiants aux Rencontres du Papier et du livre

Classé dans : 15-25 ans | 0

En juin 2020, la MJC des Ponts Jumeaux et le Crous de Toulouse Occitanie se sont engagés dans un partenariat afin de valoriser, entre autre, les écrits des étudiants, à commencer par le 3ème prix du concours de nouvelles du Crous 2020, lors des Rencontres du Papier et du Livre organisées cet automne par le collectif Job avec le soutien de la MJC.

La sixième édition des Rencontres a lieu cette année en ligne, et nous sommes heureux de vous présenter les fruits de ce partenariat, à découvrir dès le 27 novembre:

Vous pourrez lire et écouter les interviews et les nouvelles d’Elise Picandet (1er prix du jury régional et 2ème prix national pour Les canards du square des Batignolles), de Julie Alibay (2ème prix régional pour Floraison nocturne). ICI et de Jérémy Ferhadian (3ème prix du jury régional). A l’instar des autres auteures invitées, Jérémy Ferhadian a été interviewé par le journaliste Santiago Mendieta et sa nouvelle, intitulée Pas ce genre d’histoire, lue par un comédien.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

 

Création pour les Rencontres du Papier et du Livre – Six étudiant.e.s toulousain.e.s écrivent sur la jeunesse

 

A la rentrée universitaire 2020 a débuté un travail d’écriture collectif. La MJC des Ponts-Jumeaux propose à un groupe d’étudiants de prendre en charge l’animation d’un temps lors des Rencontres du Papier et du Livre organisées chaque automne depuis 6 ans par le collectif JOB. Milo et Jérémy sont bientôt rejoints par 4 camarades étudiants comme eux en Master de Création Littéraire à l’Université Jean Jaurès : Anissa, Oriane, Maxime, et Élise. Dès notre première réunion le 19 septembre à la MJC Amid’Ô, l’idée de se lancer dans un travail d’écriture en vue d’un présentation en public lors de RPL est avancée. Dans un contexte sanitaire où la jeunesse est montrée du doigt, coupable de propager le virus et de n’en faire qu’à sa tête, écrire sur la jeunesse met les six d’accord. Une contrainte : écrire à la première personne.

 

Écouter la lecture de cette création collective enregistrée par Mem’Audio